L’impression ici et ailleurs dans le monde – 1 – l’Afrique et sa mode

Quand on pense à des tissus africains, on imagine souvent des motifs colorés de type tribal, représentés avec des couleurs vives et contrastées, du jaune vif au rouge canari, en passant par le bleu turquoise, le vert émeraude, ainsi que toutes les autres couleurs éclatantes, sans oublier le blanc et le noir. Dans un précédent article, on a beaucoup décrit l’historique du tissu Wax, originaire de l’Île de Java en Indonésie et traditionnellement peint à la main avec de la cire liquide et des teintures. La technique a ensuite été reproduite et mécanisée par les Néerlandais, plus particulièrement par la famille van Vlissingers, qui a établi sa marque Vlisco en Europe. Puis, la Hollande a propagé le tissu Wax en Afrique de l’Ouest par des marchands qui ont voulu écouler leurs balances de marchandise, désormais moins populaire. Vu l’engouement énorme pour ce tissu en Afrique, et de moins en moins en Europe, les producteurs et marchands augmentèrent leur volume de production pour combler la demande. Encore aujourd’hui, on peut retrouver sur les sites Web d’Etsy et d’Amazon des centaines de résultats lorsque l’on effectue une recherche de produit avec les mots-clés « tissu wax africain ». Notez que le tissu Wax est également connu sous le nom de tissu Kitenge, Ankara ou Wax hollandais.

Mis à part le tissu Wax, il existe d’autres styles ! Mais le tissu Wax a eu une grande influence sur l’identité même des Africains, principalement des pays de l’Afrique de l’Ouest, donc correspondant au Nigéria, au Mali, au Ghana, à la Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Cameroun, mais aussi du côté oriental du continent, soit en Tanzanie, en Éthiopie, au Mozambique et au Soudan.

Aujourd’hui, le tissu Wax est toujours très prisé, mais les motifs et la mode ont évolué avec le temps. Si on se fie à quelques recherches réalisées, il semble que certaines entreprises se soient perfectionnées dans une nouvelle mode africaine moderne, disponible en ligne et même en Amérique du Nord.

Retourner au blogue