Les couleurs vous parlent… écoutez-les!

Les caractéristiques des couleurs

Tout projet qui appelle la production d’éléments visuels, d’impression et d’affichage ou simplement de création d’un nouveau décor résidentiel, passe par la détermination de couleurs.

Si certaines s’imposent par des impératifs reliés à une signature corporative ou une tradition commerciale, par exemple, d’autres ne demandent qu’à être sélectionnées et adoptées. Et c’est là que débute une complexe tâche : déterminer les couleurs appropriés qui tiennent compte d’un nombre incalculable de critères. Tous plus importants et pertinents les uns que les autres la plupart du temps.

Ce qui peut aider les créateurs, les designers, ou simplement les personnes qui veulent changer de décor ou d’ambiance, dans la recherche des couleurs parfaites, c’est de connaître les diverses caractéristiques de la couleur.

Tentons ici d’en établir les principales.

La couleur est donc l’association de trois caractéristiques : la luminosité, la teinte et la saturation. Il devient donc impérieux de distinguer couleur et teinte, souvent confondues.

Par ailleurs, la signification des couleurs est une affaire de psychologie, de biologie et de culture. Certaines couleurs ont un effet profond sur nous parce qu’elles sont très présentes dans notre entourage (le rouge, couleur du feu, associé à la chaleur, tandis que le vert est associé à la nature). De plus, les couleurs vives attirent davantage l’attention (les plantes et animaux vénéneux arborent souvent ces couleurs-là). Ainsi, on aura envie de manger des fruits rouges avant les fruits verts, parce que les fruits mûrs et doux sont plus souvent rouges que verts.

Pour d’autres couleurs, ce sont les associations culturelles qui comptent, comme le rose qui a été attribué aux filles et le bleu aux garçons par les sociétés occidentales (mais c’est de moins en moins le cas en raison des politiques d’inclusion de plus en plus répandues).

La science au service des sens

Une science complexe se cache derrière la perception des couleurs, et de multiples facteurs influent sur le fonctionnement de notre faculté visuelle. Parce que disons-le, il s’agit beaucoup d’une question de capacité à voir les couleurs en tenant compte des divers environnements qui l’influencent.

Les différences de perception peuvent parfois provoquer des désaccords entre les personnes. Cependant, si la précision et la cohérence des couleurs d’un produit sont des éléments essentiels du succès d’une entreprise, par exemple, ne pas tenir compte de ces différences peut coûter cher.

Bien entendu, il ne s’agit pas d’une science exacte. Votre audience aura sûrement des préférences personnelles qui iront au-delà de la biologie et de l’imaginaire culturel. Et vous feriez bien de prendre cela en compte lorsque vous choisirez les couleurs de votre marque, de votre décor, de vos produits promotionnels, de vos enseignes géantes ou de tout autre élément que vous décidez de produire pour le marketing de vos projets quels qu’ils soient.

Quatre niveaux interviennent dans la détermination de la couleur.

  • La nature de la source lumineuse est le premier de ces niveaux. Il faut une source lumineuse adaptée, en intensité et en nature. Dans la pénombre, impossible de déterminer la teinte exacte. Un éclairage bleu ou un éclairage rouge en modifie complètement l’effet. Il en est de même avec un éclairage par lampe à incandescence ou un tube au néon, qui modifie insidieusement notre choix de couleur par rapport à un choix effectué en lumière du jour.
  • Le second niveau est l’objet observé. Il peut être extrêmement complexe associant plusieurs couleurs, sa transparence et son état de surface qui perturberont le choix. La lumière réfléchie ou transmise par l’objet vers le capteur, l’œil, dépend de la nature de la source.
  • L’œil est le troisième niveau. Il capte par ses cellules sensorielles, les bâtonnets et les cônes, une partie limitée des photons. C’est le spectre visible. Il transmet les informations vers le centre de la vision, au niveau du cortex occipital.
  • Le quatrième et dernier niveau correspond à ce cortex occipital où les informations transmises vont être recueillies et analysées.

Alors, désormais inculqués des grands principes de la couleur, à vos idées, à vos palettes, et allez ! Vous pouvez aussi laisser nos conseillers vous aider à faire le meilleur choix.

Retourner au blogue